Un trio inédit de pères de l’Europe sur une pièce de collection belge

En 2002, la Belgique frappe une pièce de collection de 100 euros pour célébrer le 50e anniversaire de la création de la Communauté européenne du Charbon et de l’Acier (CECA). Au revers, la pièce porte une carte de l’Union Européenne. Voici la description de son autre face.

Art. 3. A l’avers, la pièce porte les effigies conjuguées (de gauche à droite) de Konrad Adenauer, Robert Schuman et Paul-Henri Spaak superposant la représentation graphique du plan du bâtiment Berlaimont [sic] et entourées de leur nom.

14 NOVEMBRE 2002. – Arrêté royal relatif à l’émission de pièces commémoratives de 100 EURO en or à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’institutionnalisation de la Communauté européenne du Charbon et de l’Acier (CECA)
Dessinateur : Willem Vis. https://ru.wikipedia.org/w/index.php?curid=4382960

Même si l’on comprend bien le symbole de sa présence, les puristes considéreront peut-être que le Berlaymont est un anachronisme sur cette pièce, comme les travaux pour sa construction n’ont débuté qu’en 1963 et qu’il n’a ouvert qu’en 1967, seize ans après la signature du traité de Paris qui a institué la CECA.

Plus curieux est le nombre et le choix des personnes représentées sur la monnaie. En effet, le traité est signé par six pays, et les plénipotentiaires des six chefs d’État1 sont Paul van Zeeland et Joseph Meurice pour la Belgique, Robert Schuman pour la France, Konrad Adenauer pour la République Féderale d’Allemagne, Carlo Sforza pour l’Italie, Joseph Bech pour le Luxembourg, Dirk Stikker et Jan van den Brink pour les Pays-Bas. Donc, sur la pièce belge, avec ses 3 hommes, les comptes n’y sont pas (on attendrait 6 ou 8 personnes), pas plus que les bonnes personnes. Alors que les signatures de Schuman et Adenauer ornent le traité de Paris, le nom de Paul-Henri Spaak n’y apparaît pas2. Évidemment, l’homme politique belge est lié à la CECA, comme il fut, en 1952, le premier président de l’Assemblée Commune, son organe délibératif, la première forme du Parlement Européen.

On voudrait bien savoir comment a été prise la décision d’exclure certains pays de la représentation anniversaire de la pièce et d’y faire figurer Spaak3 . Pour bien comprendre l’originalité de cette image, il faut l’insérer dans l’iconographie des “Pères de l’Europe” (et oui, pas de mère ; l’Union Européenne s’inscrit bien dans la série des naissances, appariements et enfantements étranges de la culture européenne)4.

Voici, en ordre décroissant, les listes de “pères de l’Europe” que je connais. N’hésitez pas à m’en signaler d’autres :

SourcePersonnalités Nombre
C. Constantin, Les pères de l’Europe en héritages5Konrad Adenauer, Joseph Bech, Johan Willem Beyen, Georges Bidault, Alcide de Gasperi, Maurice Faure, Walter Hallstein, Joseph Luns, Gaetano Martino, Guy Mollet, Jean Monnet, Antoine Pinay, Christian Pineau, René Pleven, Robert Schuman, Antonio Segni, Carlo Sforza, Jean Charles Snoy et d’Oppuers, Paul-Henri Spaak, Altiero Spinelli, Dirk Stikker, Paul Van Zeeland, Simone Veil, Louise Weiss24
Union européenne (site officiel), Les pionniers de l’UEKonrad Adenauer, Joseph Bech, Johan Willem Beyen, Winston Churchill, Alcide de Gasperi,
Nicole Fontaine, Walter Hallstein, Ursula Hirschmann, Nilde Iotti, Marga Klompé, Helmut Kohl, Anna Lindh, Sicco Mansholt, Melina Mercouri, François Mitterrand, Jean Monnet, Robert Schuman, Paul-Henri Spaak, Altiero Spinelli, Simone Veil, Louise Weiss
21
Monumentul părinților fondatori ai Uniunii Europene (Monument to the Founding Fathers of the European Union) (Bucarest, 2006) (Voir illustrations ci-dessous)Konrad Adenauer, Joseph Bech, Johan Willem Beyen, Alcide de Gasperi, Walter Hallstein, Sicco Mansholt, Jean Monnet, Jean Rey, Robert Schuman, Paul-Henri Spaak, Altiero Spinelli, Pierre Werner12
Union Européenne, Les pères fondateurs de l’UE (site officiel ; sans date, version archivée du 09/06/2012)Konrad Adenauer, Joseph Bech, Johan Willem Beyen, Winston Churchill, Alcide de Gasperi, Walter Hallstein, Sicco Mansholt, Jean Monnet, Robert Schuman, Paul-Henri Spaak, Altiero Spinelli11
– Article Wikipédia “Pères de l’Europe”6
– Fondation Robert Schumann, Pères de l’Europe
Konrad Adenauer, Joseph Bech, Johan Willem Beyen, Alcide De Gasperi, Jean Monnet, Robert Schuman, Paul-Henri Spaak7
Claudio Giulio Anta, Les pères de l’Europe: sept portraits (2007)Konrad Adenauer, Alcide De Gasperi, Jacques Delors, Jean Monnet, Robert Schuman, Paul-Henri Spaak, Altiero Spinelli7
Conseil de l’Europe, Pères fondateurs. Les bâtisseurs (Site officiel)Konrad Adenauer, Ernest Bevin, Winston Churchill, Alcide De Gasperi, Robert Schuman, Paul-Henri Spaak6
Photo de couverture du livre Robert Schuman et les pères de l’Europe (Publication de la Maison de Robert Schuman, 2008)Konrad Adenauer, Joseph Beck, Alcide De Gasperi, Robert Schuman, Dirk Stikker, Paul van Zeeland6
Christiane Wolters, Founding Fathers: Europeans Behind the Union, Deutsche Welle (2007)Richard Coudenhove-Kalergi, Winston Churchill, Jean Monnet, Robert Schuman, Paul-Henri Spaak5
– Groupe statuaire “Hommage aux Pères fondateurs de l’Europe” (Scy-Chazelles, 2012)
Qui sont ces quatre pères de l’Europe ?, Ouest France (2 avril 2021) (Voir illustration ci-dessous)
Robert Schuman, Jean Monnet, Alcide De Gasperi, Konrad Adenauer4
Pièce de collection belge, 100 € (2002)Konrad Adenauer, Robert Schuman et Paul-Henri Spaak3
Parti Populaire Européen, Notre histoire (2012-2022)Konrad Adenauer, Alcide De Gasperi, Robert Schuman3
Monument aux pères fondateurs de l’Europe, Bucarest ; Photographie par CristianChirita; https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/64/100778_Parcul_Herastrau_B-II-a-A-18802.jpg
“Hommage aux Pères fondateurs de l’Europe” (Scy-Chazelles, 2012), sculpture de Zourab Tsereteli. Photographie par Geertivp, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=52210517

Le trio de pères fondateurs sur la pièce de collection belge offre donc un point de vue nationaliste belge sur la construction européenne, renforcé par la présence anachronique du bâtiment du Berlaymont. Pour l’instant, il n’est pas très intéressant de spéculer sur les motivations du choix iconographique fait, en particulier sur l’effacement de l’Italie, mais c’est une question qu’il faudra garder à l’esprit lorsqu’on explorera les archives de la Monnaie belge et de la banque nationale belge.

Sitographie

Crédits photographiques

Les photos des statues de Bucarest sont de Mark Ahsmann — CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=37520714, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=37520717 et https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=37520678.

Mise à jour du 6 mai 2024

Sur sa page Facebook, la “House of European History”, le musée de Bruxelles attaché à l’Union Européenne, publie une médaille française très intéressante :

Medal with portraits of the ‘founding fathers’ of the European Union: Schuman, Adenauer and De Gasperi

Artist: Albert de Jaeger

Creation: circa 1972

On y voit frontalement les têtes de Schuman, Adenauer et De Gasperi, avec la légende:

Hommage à Robert Schuman 1886 1963, Alcide De Gasperi 1880 1954, Conrad Adenauer 1876 1968 apôtres de l’Europe

Au revers, on distingue une carte stylisée de l’Europe, sur laquelle se trouve un curieux motif: un arbre (olivier ?) pousse sur une soucoupe (?). La carte est entourée d’images de cœur. La légende explique cette image :

La véritable Europe sera celles des cœurs.

L’expression “apôtres de l’Europe” semble rare dans le contexte des institutions et des acteurs de l’Union europeenne7.

Je n’ai pas trouvé d’autre usage de l’expression “La véritable Europe sera celles des cœurs”. N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous en connaissez.



Citer ce billet
Alexis D'Hautcourt (2023, 2 février). Un trio inédit de pères de l’Europe sur une pièce de collection belge. Faces d'identité. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/olzl

  1. La petite histoire retiendra que, exceptionnellement, ce n’est pas le Roi des Belges qui représente son pays, mais le Prince royal de Belgique. Nous sommes au milieu de la “Question royale”. []
  2. De façon significative, C. Constantin, p. 31, ne mentionne pas la CECA dans les “Institutions européennes auxquelles [il a] contribué”. []
  3. En Belgique, à la suite de son passage du Parti Socialiste au Front démocratique des francophones, Spaak laisse une image complexe, dont il est parfois difficile pour les personnalités politiques de se réclamer, si ce n’est pour ses enfants et petits-enfants : voir Constantin p. 183-186. []
  4. Pour une analyse historique dynamique des « pères fondateurs », allant au-delà des clichés sur les « grands hommes » et des représentations,  voir, par exemple, R.T. Griffiths, The Founding Fathers, The Oxford Handbook of the European Union, éd. par E. Jones et al. (Oxford, 2012), p. 181-192. []
  5. Cornelia Constantin, Les pères de l’Europe en héritages (Bruxelles et al., 2021), p. 31-38. []
  6. Contributeurs à Wikipédia, ‘Pères de l’Europe’, Wikipédia, l’encyclopédie libre, 12 janvier 2023, 04:55 UTC, <https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=P%C3%A8res_de_l%27Europe&oldid=200369664> [Page consultée le 12 janvier 2023] (Pas de source). []
  7. Jacques Vendroux utilise ces mots au parlement européen le 28 juin 1961, mais il ne semble pas que ce soit pour décrire les trois hommes de la médaille. Citation dans MANIGAND Christine, « L’Europe des gaullistes. Essai sur la place des gaullistes au sein des assemblées européennes (1948-1979) », Vingtième Siècle. Revue d’histoire, 2012/4 (N° 116), p. 9-21, n. 27 (DOI : 10.3917/vin.116.0009). []

Par Alexis D'Hautcourt

Professeur, Université des Langues Étrangères du Kansai (関西外国語大学, Kansai Gaidai University)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search